Galerie de Peintures
Galerie Laques
Galerie Plasticienne
Video Plasticienne
Images Creation Sculptures
Dessins Portraits
Galerie Photos Chaussures
Dialogues avec Jeanne
Exposition Congo-Brazzaville
Galerie Peintures Congo
Galerie Peintures Pérou - Papoteuses
Galerie Vente online

 

Portraitiste

Portrait

C'est d'abord une rencontre. Au Congo-Brazzaville, quand je me décidais à faire des portraits, Portraitcela me demandait souvent un effort car il s'agit de provoquer la rencontre.

Demander au passant de me consacrer quelques instants. C'est une demande quelque peu abstraite et parfois équivoque, être à l'affût d'un sourire, sentir une disponibilité chez l'autre. La personne y consent ou n'a pas le temps, il faut alors accepter ce refus puis continuer.

Cela part d'un désir de s'approcher, de se plonger dans un regard, de s'approprier un sourire qui s'esquisse, de traverser les traits, d'explorer les failles, de saisir une impression fugace de l'être.

Le visage comme un espace géopolitique, nous donne à comprendre, nous fait percevoir l'origine, les difficultés, le devenir possible et entrevoir l'ombre du passé. Puis il s'agit surtout de fixer le moment, empêcher la fuite, inscrire le nom, le prénom, les informations qui me sont données à entendre, rapidement… portraitLe portrait comme œuvre identitaire.

Mais c'est aussi le regard de l'autre qui se pose sur le mien. Il fallait bien qu'il me regarde pour que je puisse dessiner les yeux. J'ai fait des portraits de face plutôt que de profil, l'immersion me semble plus forte. Dialogue sensuel, puisque pendant que l'autre me regarde, je parcours son visage et le fais renaître. D'autre part, il y a cette impression profonde de tout risquer de tout remettre en jeu ; ma technique, mon approche de l'autre à chaque fois pendant quelques instants.

Au Congo-Brazzaville, l'image a cette valeur forte. Il s'agit de faire le don d'un petit bout de soi le portrait retrouve un statut mystique. Arriverai-je à convaincre mon modèle qu'il s'agit bien d'elle, de lui ? Je me retrouvais entourée d'une dizaine de personnes qui observaient tous mes gestes et qui attendaient l'apparition du visage.

SLR